L’édredon : ce qui lui donne son pouvoir gonflant

81

À l’origine, l’édredon était une parure qui se plaçait entre le dormeur et sa paillasse. Il servait à l’isolation et apportait également du confort à son utilisateur. Aujourd’hui, il est très apprécié pour son caractère gonflant. En hiver, il apporte un confort et une chaleur inégalée, pour garantir une nuit de sommeil agréable. Nous vous expliquons dans cet article d’où provient le pouvoir gonflant de l’édredon.

Quels sont les différents types d’édredons sur le marché ?

L’édredon est semblable à une couette, seulement, il est souvent de bien plus petite taille. Contrairement à la couette, il couvre uniquement la surface du matelas. Il s’arrête environ à 30 cm à la tête du lit, et ceci a été pensé dans le but de laisser de la place aux oreillers.

A découvrir également : Le lombricomposteur peut être installé à l’intérieur

L’édredon peut remplir principalement deux fonctions, à savoir servir de complément de chaleur sur le lit ou servir de décoration. Il peut s’inviter également sur un fauteuil et vous réchauffer alors que vous passez un bon moment de relaxation devant votre écran de télévision. Sur le marché, vous pouvez trouver plusieurs types d’édredons.

L’édredon classique gonflant

Ce dernier doit son nom à son aspect dodu. Autrefois, il était réputé pour sa masse de plumes lourdes. Ce modèle a progressé au fil des temps. La version moderne de ce modèle est plus légère. Par exemple en cliquant ici, vous trouverez des modèles d’édredons gonflants constitués de duvet de canard et de plumettes. Il est aussi conseillé de faire attention à l’enveloppe, qui doit idéalement être en coton bio. Avec un édredon comme celui-ci, vous ferez des économies de chauffage, car la chaleur qu’apporte cet élément de literie sera tout à fait suffisante. De plus, il constitue un élément de déco vintage et cosy dans votre chambre.

A découvrir également : Pourquoi choisir canapé convertible ?

édredon gonflant en duvet

L’édredon plat ou américain

Ce modèle est constitué de deux pièces de tissu superposées et jumelées par un piquage décoratif. Pour son garnissage, entre les deux couches de tissus est posée une couche de plumes. En lieu et place de la plume, il est possible d’y mettre plutôt du duvet ou un garnissage synthétique.

Ce modèle demande le plus d’effort dans sa confection. Ceci dans la mesure où le piquage doit être réalisé à la main précisément pour celui fait en duvet. Le piquage quant à lui peut se faire sous plusieurs motifs : en losanges, en carrés ou en rosage.

L’édredon plaid

Ce modèle est beaucoup plus simpliste et moins encombrant que les autres. Vous pouvez l’emporter partout avec vous. Néanmoins le fait qu’il soit moins rembourré fait qu’il est également peu isolant, et retient moins bien la chaleur.

De quoi est composé un édredon ?

L’édredon est composé d’un garnissage qui peut être naturel ou synthétique. Le garnissage naturel est composé de duvet et de plumes d’oie ou de canard. Le garnissage confectionné au naturel est certes plus coûteux, mais il est également plus léger, plus chaud et plus confortable. Le garnissage naturel bénéficie également d’une durée de vie meilleure que le synthétique. Le garnissage synthétique est constitué de polyester ordinaire ou de fibres siliconées creuses qui permettent à l’utilisateur de bénéficier d’un confort appréciable.

Les atouts de l’édredon se constituent principalement dans le type de garnissage avec lequel il a été confectionné. C’est ce dernier qui donne à l’édredon son aspect gonflant apprécié par les utilisateurs. De plus, l’aspect gonflant ne disparait pas avec le temps. Le garnissage, qu’il soit au naturel ou au synthétique, ne se tasse pas à force d’utiliser l’édredon. Pour maintenir l’aspect gonflant, il suffit de le secouer. Le fait que le garnissage ne se tasse pas avec le temps permet à l’édredon confectionné au naturel de conserver ses propriétés thermorégulatrices.