Quelle autorisation pour une mini-piscine ?

16
autorisation pour une mini-piscine

La construction d’une piscine donne indéniablement une plus-value immobilière à votre maison. En plus d’être idéal pour les détentes et les rassemblements, il faut reconnaître que c’est un cadre idéal pour s’accorder un bon moment de bronzage.

Toutefois, comme vous le savez, il faut obtenir auprès de l’administration locale une permission avant d’engager la construction de sa piscine. Qu’en est-il alors de l’autorisation pour une mini-piscine ? Ce guide vous livre tout ce qu’il y a lieu de savoir à ce propos.

A voir aussi : Voici les avantages des robots de piscine 

Aucune autorisation pour une mini-piscine

Si vous avez fait l’option d’une mini-piscine pour votre maison, sachez que vous n’avez pas besoin d’avoir une autorisation. Eh oui ! Aucune formalité administrative et aucune déclaration des travaux n’est requise pour avoir votre espace de détente. C’est à coup sûr l’une des raisons pour lesquelles la mini-piscine est assez tendance.

D’une superficie de moins de 10 m², elle semble idéale pour les terrains présentant des caractéristiques particulières comme le phénomène du rétrécissement. En plus, les avantages d’un tel choix sont nombreux :

A voir aussi : Quel revêtement pour votre piscine ?

  • approprié aux espaces exigus ;
  • parfaite intégration à tout type de terrain ;
  • solution écoresponsable ;
  • faible consommation énergétique.

Puisque la construction de votre mini-piscine n’exige aucun permis de construire, la prochaine étape est de trouver maintenant votre professionnel pour réaliser vos travaux. Bien que ce soit un petit format, vous pouvez avoir votre bassin sous différents modèles et design.

Quelle autorisation pour une piscine en intérieur ?

Vous avez fait l’option d’une piscine en intérieur et désirez connaître l’autorisation correspondante à de tels travaux ? Sachez que vous n’avez pas besoin non plus de vous engager dans des démarches administratives. Tant que la construction de votre bassin ne modifie pas l’aspect extérieur de votre demeure, vous pouvez lancer les travaux.

Une fois toutes ces informations prises, il ne vous reste qu’à trouver l’espace devant accueillir le bassin. Aussi, sachez que les travaux doivent se faire dans le strict respect des règles en vigueur.

Toutefois, si l’installation d’une piscine en intérieur touche l’architecture extérieure de la maison, c’est impératif d’amorcer les formalités. Cela est d’autant plus important, lorsque vous habitez un immeuble ayant le titre de monuments historiques. Autrement, votre logement ne sera pas en mesure d’accueillir les travaux.

Quelle autorisation pour une piscine-hors-sol ?

autorisation pour une mini-piscine

Selon les différentes réglementations, la piscine hors-sol démontable ou gonflable n’a pas besoin non plus d’une autorisation. Tant que l’utilisation de votre bassin occasionnel ne dépasse pas trois mois, vous avez le quitus pour profiter d’agréables moments de baignades.

Par contre, si l’usage de votre dispositif doit dépasser cette période, il est obligatoire de se rendre dans les bureaux de l’administration locale. Il en va de même pour un bassin qui excède 1 mètre de hauteur. En outre, lorsque votre bassin hors-sol doit être installé dans un site sauvegardé, le délai de rigueur est de 2 semaines.

Autres avantages d’une mini-piscine

Comme vous venez de le constater, la mini-piscine présente des avantages certains. Toutefois, c’est important que vous connaissiez la plénitude de l’intérêt de faire un tel choix.

En effet, la construction d’une mini-piscine est idéale pour les petits budgets qui souhaitent quand même avoir ce petit espace de détente à eux.

De même, qui dit petit format, dit moins d’entretien. En clair, vous n’avez pas besoin d’utiliser une quantité importante de produits nécessaires à l’assainissement de votre espace.

Si vous savez vous y mettre, vous pouvez aussi procéder au nettoyage en sollicitant la main-d’œuvre familiale. Ce sont en plus de bons moments de gaieté à partager en famille.

En revanche, si vous préférez les services d’un spécialiste, la facture sera moins significative comparée à celle d’une superficie supérieure à 10 m². Du coup, vous réaliserez des économies notables sur la durée.

Bon à retenir

Quel que soit le choix de la piscine qui ne requiert pas une autorisation, le respect des règles d’urbanisme est de mise. Il s’agit notamment du plan local d’urbanisme élaboré par chaque commune et définissant les conditions d’utilisation d’un terrain.

Dans le cas précis de la construction d’une piscine, ce document précise par exemple les conduites à tenir dans la limite séparative entre les bords du terrain et du bassin.

Au cas où vous souhaiteriez avoir plus d’informations, la meilleure démarche est de vous rendre au service d’urbanisme de votre commune.