Installation d’une pompe à chaleur : ce qu’il faut savoir

189

Une pompe à chaleur est un système de chauffage considéré comme écologique. Elle capte les calories dans des ressources inépuisables (eau, air et sol) et les transforme en chauffage pour le logement. L’avantage est que l’appareil n’a besoin que de très peu d’électricité pour cette transformation. Dans cet article, on dit tout ce qu’il faut savoir sur l’installation d’une pompe à chaleur.

Pompe à chaleur : les étapes d’installation

La pompe à chaleur (PAC) est parfaitement adaptée à la rénovation énergétique, que ce soit dans une maison neuve ou un ancien logement.

A lire aussi : Thermostat 8 et 9 degrés : comprendre l'équivalence et comment l'utiliser

Installation PAC : l’importance de l’étude thermique

Avant de réaliser les travaux d’installation de la pompe à chaleur adaptée à votre logement, vous devez obligatoirement réaliser une étude thermique. Cette étape est encore plus importante si vous avez une ancienne maison.

L’étude thermique sert à :

A voir aussi : Comment choisir la taille idéale pour vos chaises de salle à manger

  • Connaître le degré d’isolation de son logement
  • Le volume de son logement
  • La quantité d’énergie nécessaire pour le garder à une bonne température
  • Savoir s’il faut choisir une PAC basse ou haute température

Installation PAC : les choses à faire avant de l’installer

Il est important de faire les bons choix concernant la pompe à chaleur, car cela garantira son bon fonctionnement et sa durabilité.

Par exemple, son emplacement doit être réfléchi. La PAC étant bruyante, il faut la placer dans un endroit où les nuisances sonores ne vous dérangeront pas.

Les pompes à chaleur peuvent être géothermiques, aérothermiques et hydrothermiques. La PAC air-eau est idéale si vous comptez la raccorder à un circuit de distribution d’eau chaude. La PAC air-air, quant à elle, est plus adaptée à un logement où la production d’ECS n’est pas raccordée au système de chauffage.

Installation PAC : choisir la puissance de la pompe

Comme pour une chaudière, l’étude thermique du logement aide à choisir la puissance de la pompe à chaleur. En fonction de la superficie de votre maison et de son isolation, la PAC sera différente.

Il ne faut pas acheter une PAC trop puissante, sinon vous consommerez trop et cela vous reviendra plus cher. Toutefois, il ne faut pas non plus en prendre une pas assez puissante au risque de ne pas avoir assez de chauffage dans le logement, et donc d’avoir froid.

Installation PAC : les autres critères à prendre en compte

Le choix d’une pompe à chaleur dépend également d’autres critères :

  • La compatibilité avec votre chauffage actuel
  • Le climat de la région dans laquelle se trouve votre logement
  • Le coefficient de performance
  • Les options : chauffage piscine, production d’eau chaude sanitaire, etc

Installation PAC : les travaux

Nous vous conseillons de chercher un professionnel sérieux pour l’installation de votre pompe à chaleur. Référez-vous à la certification QualiPAC’.

À savoir que si votre PAC est au sol ou à eau, vous devez respecter une réglementation légale d’installation spécifique.

Si vous souhaitez être éligible aux aides de l’État, la personne en charge de l’installation de la PAC doit être certifiée RGE.

brown and black wooden house

PAC : quel est le prix moyen ?

Bien qu’onéreuse à l’achat, une pompe à chaleur est en moyenne rentabilisée dès sa 6ᵉ année.

Le prix de la PAC va dépendre de son type. En effet, les pompes à chaleur air-air et air-eau coûtent entre 600 et 30 000 euros. Comptez en moyenne entre 700 et 4 000 euros pour son installation. Toutefois, une pompe à chaleur sol-sol, sol-eau et eau-eau sera entre 2 500 et 25 000 euros et vous devrez débourser entre 1 500 et 6 500 euros pour son installation.

Après son installation, entretenir sa pompe à chaleur est fortement recommandé pour assurer sa durabilité. Vous devriez prévoir un entretien une fois par an. Cela coûte environ 150 euros.