Comment déclarer le crédit d’impôt pour travaux ?

971

Votre travail, répond aux conditions et aux critères techniques d’admissibilité au crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30 % (CITE) ? Tout ce que vous avez à faire est de déclarer le montant de ces dépenses dans votre déclaration de revenus .

Acquisition d’une chaudière à gaz, isolation des murs, enlèvement d’un réservoir d’huile… Suivez le guide pour trouver la boîte à remplir selon votre travail  !

A lire également : Investir à la montagne : comment s'y prendre ?

Accédez directement à la section qui vous concerne :

  • Économies d’énergie : chaudières et dispositifs de contrôle efficaces ;
  • Isolation thermique : murs, toiture, planchers et fenêtres ;
  • Energies renouvelables : chauffage au bois, chauffe-eau solaire, pompe à chaleur…
  • ;Autres dépenses : dépôt d’un réservoir d’huile, DPE, audit énergétique…

Économies d’énergie : chaudières et dispositifs de contrôle efficaces

Avez-vous acheté un régulateur ou des matériaux d’isolation thermique pour vos installations de chauffage et/ou d’eau chaude domestique ?

Le montant de ces dépenses peut être déclaré à la case 7AF .

A découvrir également : Comment estimer la valeur d'un bien immobilier ?

Travaux d’isolation thermique : murs, toiture, planchers et fenêtres

Comment déclarer mon travail d’isolation thermique effectué l’année passée pour obtenir une taxe de crédit pour l’année suivante ?

Si l’isolation concerne :

  • vos murs face à l’extérieur ;
  • votre toit ;
  • vos planchers bas au sous-sol, sur aspirateur sanitaire ou sur passage ouvert.

Les dépenses relatives à l’acquisition et à l’installation de matériaux doivent être reportées à la case 7AH .

Si vos travaux d’isolation concernent les murs vitrés (portes françaises, fenêtres), vous avez deux boîtes à remplir  :

  • 7AT pour indiquer le nombre de fenêtres ou de portes-fenêtres remplacées ;
  • 7AP pour déclarer les dépenses totales.
  • Veuillez noter que le plafond est de 670€ par équipement et le taux de crédit d’impôt est réduit à 15 %.

Energie renouvelable : chauffage au bois, chauffe-eau solaire, pompe à chaleur… c’est là !

Pour votre équipement de production d’énergie ou d’eau chaude utilisant une source d’énergie renouvelable, les frais d’acquisition  doivent être reportés dans les cases suivantes :

  • 7AR  : dépenses d’équipement de chauffage ou d’eau chaude fonctionnant au bois ou à une autre biomasse ;
  • 7AY  : Dépenses pour le chauffage solaire ou l’équipement d’alimentation en eau chaude domestique équipé de capteurs chauffe-eau solaires (chauffe-eau solaires…)
  • 7AZ;  : dépenses d’équipement de chauffage ou d’approvisionnement en eau chaude domestique alimentée par l’énergie hydraulique ;
  • 7BB  : systèmes de production d’électricité à partir de l’hydroélectricité ou de la biomasse ;
  • 7AV  : Pompes à chaleur air/eau et géothermiques (PAC) dont l’objectif principal est la production de chaleur.

Pour le CAP géothermique, vous pouvez indiquer dans cette case (7AV) le montant de vos dépenses, y compris le coût d’installation de l’échangeur de chaleur souterrain .

J’ ai installé un chauffe-eau thermodynamique , auquel cas dois-je reporter le coût de cet équipement ?

Pour les pompes à chaleur (sauf air/air) dédiées à la production d’eau chaude domestique (chauffe-eau thermodynamiques), la case à remplir dépend de la date de paiement

Les prestations « conditionnelles aux ressources » s’appliquent aux ménages dont le revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur aux limites existantes pour les revenus modestes.

Dans quelle boîte portent le coût de la pose de l’équipement de chauffage et de la production d’eau chaude ?

Ces frais ne sont admissibles au crédit d’impôt que dans des conditions de moyen. Si votre RFR ne dépasse pas les limites fixées, vous pouvez déclarer ces dépenses dans la case suivante :

7BN :installation d’ équipements de chauffage ou d’alimentation en eau chaude utilisant une source d’énergie renouvelable, des systèmes d’alimentation hydroélectrique ou biomasse et des pompes à chaleur autres que air/air.

Le saviez-vous ?

L’ aide à la rénovation énergétique ne peut être accordée que si l’entreprise qui effectue les travaux est qualifiée d’ EGR (Garant Environnemental Reconnu). Trouvez des artisans qualifiés dans votre région pour votre prochain travail en demandant votre devis sur Quelleenergie.fr.

Autres dépenses : dépôt d’un réservoir d’huile, DPE, énergie vérification…

Dans quelle case déclarer le retrait d’un réservoir d’huile ?

Sous conditions de ressources (RFR au-dessous des plafonds actuels fixés par commande), vous pourrez déclarer dans la case 7BQ vos dépenses pour le dépôt d’un réservoir d’huile et recevoir un crédit d’impôt de 50%.

Vos autres dépenses doivent être indiquées dans les cases suivantes :

  • 7BC  : Diagnostic de la performance énergétique (EPD) ;
  • 7BM  : audit énergétique ;
  • 7BD  : équipement de raccordement à un réseau de chaleur, y compris les frais ou les frais ;
  • 7BE  : compteurs de chauffage individuel ou d’eau chaude domestique installés dans un bâtiment collectif ;
  • 7BF  : système de charge pour véhicules électriques.

Attention certaines dépenses ne sont admissibles que pour l’équipement installé dans les départements d’outre-mer . Ce sont les boîtes :

  • 7BH réservés aux équipements connectés à un réseau froid, y compris les frais ou les frais ;
  • 7BK pour l’équipement ou les matériaux pour protéger le verre ou les murs opaques contre le rayonnement solaire ;
  • 7BL pour les équipements d’optimisation de la ventilation naturelle (ventilateurs de plafond…).

Les conditions pour profiter du crédit d’impôt avec un chauffe-eau thermodynamique

Il est vrai que l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique vous permet de profiter du CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique. Néanmoins, il y a des critères à respecter pour être éligible à cette offre. Donc, pour l’avoir, vous devez être propriétaire et occupant de la résidence principale. Il faut que le logement soit construit depuis plus de deux ans et il faut respecter un niveau de revenu.

En ce qui concerne l’appareil, l’installation doit être réalisée par un professionnel ou une entreprise RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement. Il faut également que l’appareil respecte une certaine efficacité énergétique. Cela est évalué selon le profil de soutirage. On entend par profil de soutirage la capacité de production d’eau chaude du chauffe-eau pendant 24 heures.

Ainsi, pour un appareil avec un profil de soutirage M, l’efficacité énergétique doit être de 95%, 100% pour un profil de soutirage L et 110% pour un profil de soutirage XL. Assurez-vous donc de bien choisir l’appareil avant de faire vos achats. Découvrez les produits ici, c’est-à-dire les appareils qui répondent à ces différents critères.

Par ailleurs, il y a d’autres aides que vous pouvez recevoir en installant un chauffe-eau thermodynamique. Il y a par exemple la prime énergie, MaPrimeRenov, la TVA à taux réduit 5,5% ou encore l’éco-prêt à taux zéro.