Comment évaluer le mobilier dans une succession ?

89

Lorsqu’ un domaine est ouvert, il est nécessaire d’évaluer le bien immobilier d’origine du patrimoine.

Cette évaluation est d’abord nécessaire pour établir la déclaration de succession, qui mentionne l’ensemble des actifs de la succession à leur valeur marchande, c’est-à-dire le prix auquel il pourrait être vendu.

A lire en complément : Comment changer de département CPAM ?

Il appartient donc aux héritiers de procéder à l’évaluation des actifs de la succession eux-mêmes.

Pour les bâtiments, ils doivent être évalués à leur valeur marchande le jour du décès.

A lire également : Pourquoi faire appel à un spécialiste du débarras ?

Les critères d’évaluation d’un bien sont ses caractéristiques physiques, telles que sa superficie ou son emplacement et l’état du marché.

Une telle évaluation n’est pas facile à réaliser pour les nouveaux arrivants de la communauté immobilière, car la sous-évaluation pourrait vous coûter très cher, l’administration fiscale pour contrôler les déclarations de la succession.

Par conséquent, il est fortement recommandé d’utiliser un agent immobilier afin qu’il puisse utiliser un agent immobilier peut évaluer la valeur marchande de la succession dépendante de la succession aussi précisément que possible afin d’éviter des pénalités fiscales.

Une fois que la valeur du bien a été déterminée, il est nécessaire de préciser qu’une allocation de 20 % sera appliquée à la résidence principale du défunt, à condition que le bien soit fourni par — Un enfant mineur ou un adulte protégé — Le conjoint ou le conjoint survivant d’un PAIA

Quant aux meubles, ils doivent également être déclarés pour leur achat réel. Ils sont évalués par le notaire lorsque le notaire établit un inventaire, souvent assisté par un commissaire-priseur.

Cependant, il est également possible de meubles avec un taux forfaitaire de 5% des actifs bruts de succession (avant déduction de la dette).

Ce sont les héritiers qui choisissent l’estimation la plus avantageuse pour eux lorsqu’ils expliquent la succession.

Attention, œuvres d’art, bijoux et autres objets de collection ne sont pas inclus dans le colis. et doivent être estimées à leur valeur réelle.

Enfin, les titres cotés en bourse (actions, obligations) peuvent être évalués sur la base de leur prix au moment du décès ou sur la moyenne des 30 derniers taux précédents.

Les unités de Sicav ou FI (FCP) sont prises en compte pour leur valeur nette d’actif au moment du décès.