Les plantes à associer avec des bruyères

21

Les bruyères sont ces plantes qui poussent naturellement à l’état sauvage. Souvent délaissées, elles peuvent pourtant être un atout pour vos extérieurs puisqu’elles arborent de jolies couleurs. Elles sont aussi appréciées, pour qui s’y intéresse, pour leurs différentes possibilités d’associations. Rapidement, elles peuvent devenir un véritable atout de charme pour votre jardin. Découvrez-en davantage dans cet article.

Bruyères : définition

Les bruyères sont des plantes dites ligneuses qui développent de belles petites fleurs généralement violettes ou roses. Elles se retrouvent fréquemment dans les sols siliceux ou sablonneux. On dit que les fleurs sont sous forme de grappes.

A lire aussi : Pourquoi opter pour l'installation d'un bassin préformé ?

Les bruyères : vertus et propriétés

Il faut savoir que les bruyères peuvent avoir certaines vertus. Si on l’utilise en cataplasme elle peut notamment soulager les rhumatismes. On l’utilise aussi en infusion. Elle peut également se révéler être un antiseptique naturel pour les problèmes urinaires. Elle est aussi utilisée afin de favoriser l’élimination.

Elle était autrefois tellement appréciée qu’elle était considérée comme une plante magique.

A lire en complément : Où trouver un arbousier ?

Les plantes que l’on peut associer aux bruyères

Vous vous demandez que mettre avec des bruyères ? Il faut savoir que les bruyères sont des plantes qui ne demandent pour ainsi dire aucun entretien. De ce fait, elles peuvent être facilement associées aux plantes possédant les mêmes besoins. Sachez que bien des espèces de plantes sont compatibles avec celles-ci. Parmi elles :

    • Les plantes vivaces

Les plantes vivaces sont des plantes robustes qui ne demandent que peu d’entretien. Elles sont régulièrement associées aux bruyères. On pense notamment aux Graminées qui peuvent vivre sans problème plusieurs années. Ce sont ces mêmes plantes que l’on retrouve fréquemment dans les prairies.

La particularité de ces plantes est la survie de leur souche dans le sol. Cela leur permet de faire face aux différents aléas météorologiques : vent, pluie, grêle, neige, canicule et sécheresse. Elles sont particulièrement résistantes et peuvent vivre de nombreuses années si on les laisse vivre.

Si une plante vivace ne survit pas, c’est bien souvent à cause de son propriétaire qui l’arrose trop souvent ou qui a pris de mauvaises décisions en pensant qu’elle n’avait pas survécu à un épisode climatique, à tort.

    • Les plantes à bulbes

Nombreuses plantes à bulbes peuvent être associées aux bruyères. Par exemple : les jonquilles, les tulipes ou encore les jacinthes.

  • Les petits arbustes

Vous pouvez également coupler vos bruyères avec des petits arbustes tels des Rhododendrons.