Les erreurs à éviter lorsqu’on choisit un constructeur de maison individuelle à Nantes

593

La construction d’une maison est un grand projet personnel et pour sa réussite, vous ne devez pas prendre les décisions au pif. Le choix du constructeur de maison individuelle est une des décisions importantes. Nous allons vous résumer dans cet article les principales erreurs à éviter lors du choix du constructeur de maisons individuelles à Nantes.

Choisir un professionnel peu compétent

Rappelons que pour ce projet, le constructeur de maisons individuelles à Nantes ne s’occupera pas uniquement de la construction proprement dite. Il devra vous accompagner pour la recherche du terrain et les formalités administratives et il sera à vos côtés jusqu’à la fin des travaux de finition. Notez bien que tous les professionnels ne proposent pas cette étendue de services. Lors du choix de votre constructeur, prenez le temps de vérifier ce qu’il propose exactement.

A voir aussi : Tout savoir sur l’immobilier à La Baule-Escoublac en 2022

Privilégiez un professionnel compétent tel qu’un constructeur de maison à Nantes, car il n’aura pas de difficultés à déterminer un budget optimal pour la construction de votre logement. En effet, un constructeur peu compétent peut facilement faire des erreurs dans ses calculs en sous-estimant le budget, ce qui peut vous bloquer pendant les travaux.

Ne pas vérifier la situation juridique et financière du constructeur

Un constructeur peut nous inspirer confiance de par sa présentation, mais ce n’est peut-être qu’une façade. En effet, il peut ne pas avoir une bonne situation juridique et financière, autrement dit, il peut être en redressement judiciaire ou il est en dépôt de bilan. Même si certains professionnels sont dans ce genre de situation, ils continuent à travailler.

A lire en complément : Pourquoi contacter un chasseur immobilier lors de l'achat ?

Ils vont vous demander de verser un acompte, mais théoriquement, ils ne peuvent pas assurer les travaux. Ainsi, avant de signer avec une entreprise de construction, vérifiez sa situation juridique et financière. Pour ce faire, vous pouvez passer sur le site d’Infogreffe. Précisons tout de même que ce service de vérification est payant.

Signer sans vérifier le contrat

Un constructeur de maison individuelle peut vous faire signer un contrat pour officialiser le lancement de votre projet. Avant de signer ce contrat, on vous recommande fortement de vérifier de quel type de contrat il s’agit. On vous déconseille de le signer si ce n’est pas un contrat de construction de maisons individuelles ou un CCMI. C’est le contrat le plus sécuritaire pour vous de par le fait qu’il est encadré juridiquement. Il comprend également certaines clauses et mentions obligatoires qui vous offrent une couverture contre les différents risques sur ce type de projet.

Se laisser emballer par un délai de construction très court

On comprend que vous êtes pressé de vous installer dans ce logement de vos rêves. C’est pour cette raison que vous êtes tenté de privilégier le constructeur qui propose le délai de construction le plus court. Ce n’est pas toujours une bonne idée, notamment si le délai n’est pas raisonnable.

Un constructeur de maison individuelle aussi professionnel qu’il peut ne pas sortir de terre votre maison en six mois. Sachez que quand on dit « délai », le contrat doit proposer un délai incompressible et légal de 10 jours pour la rétraction. Le constructeur devra aussi prendre entre un et deux mois pour le démarrage du chantier. La durée de la construction proprement dite, elle, est estimée entre neuf et douze mois, voire plus, selon le projet.