La scie circulaire : tout savoir sur son guide d’achat et son utilisation

141
Scie Circulaire

La plupart des personnes qui achètent une scie circulaire, possèdent déjà une scie sauteuse. Elles pensent au modèle circulaire, lorsqu’elles se rendent compte que leur scie sauteuse n’est plus suffisamment puissante pour la réalisation de travaux de bricolage.
Cela est dû au fait que, si la scie sauteuse gère bien les petites coupes, il lui manque quand même la maniabilité de la scie circulaire.

Les différentes utilisations auxquelles la scie circulaire est destinée

Ce sont donc les bricoleurs aguerris qui se servent le plus de la scie circulaire. Grâce à la puissance dont elle est dotée, cet appareil électroportatif permet de couper du bois, qu’il soit grand de taille ou épais. Cependant, le choix de la scie circulaire dépend de la fréquence d’utilisation à laquelle vous souhaitez travailler, ainsi que de ce que vous voulez scier.

A lire aussi : Comment optimiser un suivi de chantier ?

Du coup, avec votre scie circulaire, vous pouvez découper des bois tendres de conifères comme le pin sylvestre par exemple. Il en est de même pour tous les matériaux qui dérivent des bois tendres, comme : les panneaux de fibres de bois, le contreplaqué, etc.

La scie circulaire est également utilisée pour découper des bois exotiques ou des bois durs comme l’if, le hêtre, ou le pin douglas. De même, vous pourrez vous en servir pour découper les éléments de charpente. Cela peut être pour le madrier, le bastaing, le chevron, la poutre, le liteau, le volige, etc. La scie circulaire est très résistante aux utilisations les plus intensives, quelle que soit la nature du bois. Ce qui convient parfaitement aux professionnels.

Lire également : Comment sécuriser vos chantiers avec efficacité ?

Comment choisir une scie circulaire ?

Les paramètres à considérer pour faire le meilleur choix sont assez nombreux :

La puissance
C’est le tout 1er élément qu’il convient de prendre en compte. En effet, sa puissance peut faire entre 750 à 1700 Watts. Cela dépend en réalité de l’intensité de travail que vous comptez réaliser. Les 750 Watts peuvent convenir pour de petits travaux de bricolage de temps en temps. Cependant, pour une utilisation plus pointue, il faudra beaucoup plus de puissance.

Le poids de l’appareil
La scie circulaire fait en général, un poids qui tourne autour de 3 à 7 kg à peu près. Il s’agit d’un critère crucial, car vous devez être bien à l’aise en utilisant votre outil, ce qui ne sera pas possible si elle est trop lourde. Cela rendra plutôt le travail compliqué, puisque vous aurez du mal à maintenir la scie circulaire. Cependant, réfléchissez bien au moment d’opérer votre choix, car très souvent, plus votre scie circulaire sera lourde, et plus elle sera puissante.

Notons que la scie circulaire a quand même bien des avantages, selon le modèle que vous sélectionnerez. Cela concerne par exemple le réglage de la profondeur de coupe. Ce point peut se révéler très utile, surtout pour des éléments à forte section. De même, le variateur électronique de la scie circulaire vous donne la possibilité de prendre en compte la vitesse de rotation de la lame, par rapport au genre de matériau que vous voulez découper.

Dans le cas des coupes en biais, elles seront rendues plus aisées en raison de la présence de la semelle. L’inclinaison de celle-ci peut-être de 0 à 45°. La scie circulaire peut également disposer d’un ligneur laser, toujours selon le modèle que vous choisissez. Cette option vous permet de réaliser des coupes de façon extrêmement précise. Si vous souhaitez en savoir plus il ne faut pas hésiter à consulter ce comparatif sur la scie circulaire.

Pour finir, l’un des critères tout aussi important que les précédents, est le budget prévu pour acheter la scie circulaire. Déjà, il faut savoir que le prix de cet appareil vacille entre 100 € à 250 € à peu près. D’ailleurs, vous en trouverez de très bons modèles chez Engelbert Strauss.

Les différentes lames de scie circulaire qui existent

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut savoir que la lame de la scie circulaire découpe remontant. Cet appareil peut prendre différents types de lames. Ces dernières peuvent être reconnues à travers le diamètre et la denture qu’elles font.

Le choix d’une lame dépend de matériau qui sera découpé. Aussi, il faut savoir que moins la lame possède de dents, moins elle fera de coupe fine et précise. Néanmoins, elle sera plus rapide qu’une lame avec beaucoup de dents, et qui finalement coupe de façon bien plus précise et fine, mais bien lente. Il en va de même pour le diamètre de la lame. En effet, elle est directement rattachée à la profondeur de la scie. De ce fait, une lame de grand diamètre suggère une coupe d’une grande profondeur.

Pour illustrer un peu, vous pouvez vous servir simplement d’une scie circulaire possédant exactement 10 dents en acier, pour le tronçonnage d’un madrier. Alors que si vous souhaitez découper une planche laminée, il faudra faire un travail plus fin. Dans ce cas, il vous faudra une scie circulaire possédant au moins 48 dents.

Toutefois, si vous voulez avoir une scie circulaire capable de scier la plupart des matériaux, investissez alors dans des lames en carbure de tungstène. Choisissez-les avec un nombre de dents qui varie entre 12 et 24, et cela fera l’affaire.

Quelles sont les précautions à prendre pour se servir d’une scie circulaire en toute sécurité ?

Il est très important de respecter minutieusement le sens des flèches, au moment de placer la lame sur la scie circulaire. Ces flèches sont là pour vous montrer le sens du montage. Aussi, pour ne pas faire des dégâts sur le bois à scier, il faut veiller à ce que la lame soit bien affûtée.

Attention à ne pas enlever les carter, ni celui qui est escamotable, encore moins celui qui est fixe. En effet, ces 2 éléments sont là pour votre protection entre autre. La scie circulaire se manie avec 2 mains, alors évitez de le faire avec une seule main. Posez une main sur la poignée avant, et l’autre sur la poignée de guidage qui se trouve à l’arrière. Utilisez toujours des lunettes de protection au moment de scier, ainsi qu’un casque anti-bruit… allez, bon bricolage !