Combien coûte une rénovation de parquet ?

2146

Le parquet compte parmi les revêtements de sol les plus utilisés de nos jours. Il est prisé non seulement pour son aspect esthétique, mais aussi pour sa longévité. Cependant, ces caractéristiques ne seront garanties que si le parquet est régulièrement rénové. Ladite rénovation ne concerne que certains types de parquets et son coût varie essentiellement selon la nature des travaux à réaliser. Dans cet article, nous montrerons les parquets pris en compte et révélerons le coût de leur rénovation.

Les types de parquets concernés par une rénovation

Parmi les différents types de parquets existants, seuls 2 peuvent faire l’objet d’une rénovation. Ce sont, d’une part le parquet massif et d’autre part le parquet contrecollé. Le parquet massif est composé exclusivement de bois. De ce fait, il présente une durée de vie particulièrement longue. Néanmoins, pour maintenir son esthétisme et son éclat, il requiert un entretien permanent, voire une rénovation. Il en est de même pour le parquet contrecollé dont la rénovation est rendue possible grâce à sa couche d’usure faite à base d’une essence de bois noble. Ainsi, ce n’est que dans l’un de ces cas que vous pourrez trouver votre artisan pour la rénovation de votre parquet sur ce site.

A découvrir également : Construction : comment détecter les malfaçons ?

Le coût d’une rénovation de parquet

Le coût d’une rénovation de cet élément qui participe à la décoration de votre habitat dépend généralement du type de rénovation. Ainsi pour le parquet massif le prix de la rénovation, quelle que soit la finition, varie entre 25 et 45€/m². S’agissant du parquet contrecollé, la nature des travaux sera déterminante. On notera que pour le ponçage, il faut compter entre 15 et 35€/m² quand la vitrification, le vernis et l’huilage sont facturés entre 10 et 20€/m². Pour la teinte de parquet on déboursera environs 10 à 15€/m². Lorsqu’on combine vitrage et vitrification, il faudra payer entre 25 et 45€/m². Enfin, pour le rebouchage de trous, on dépensera sensiblement 5 à 10€/m².

Les étapes d’une rénovation de parquet réussie

La rénovation de parquet est une entreprise délicate qui requiert un certain nombre d’étapes. Voici donc les différentes étapes pour réussir la rénovation de votre parquet :

A lire en complément : 3 bonnes raisons d’installer une porte-fenêtre en PVC

• L’examen du sol : avant toute chose, vous devez détecter les bosses et les trous.
• Le ponçage : cette phase consiste à enlever l’ancien vernis ou toute autre finition appliquée sur le bois afin que celui-ci soit brut.
• L’application des produits : ici, vous aurez le choix entre plusieurs types de traitements, selon vos goûts et vos besoins (vernis, huile, teinture…).
• La vitrification/huilage : dans cette étape, on pose une couche protectrice pour protéger votre revêtement contre toutes les formes d’agressions extérieures telles que l’eau ou encore la poussière.
• Le nettoyage final : cette dernière phase intervient après avoir terminé l’étape précédente. Elle permet de rafraîchir votre espace grâce au nettoyage complet du sol.

Il est primordial de savoir qu’une fois ces étapes franchies avec succès, votre parquet aura retrouvé son éclat et sa brillance originale tout en bénéficiant d’une longue durabilité. Si vous êtes peu familiarisé avec ce type de travaux, demandez conseil auprès des artisans experts pour une réalisation professionnelle sans risque pour ne pas endommager davantage le parquet.

Les erreurs à éviter lors d’une rénovation de parquet

La rénovation de parquet est une entreprise qui nécessite du temps, des compétences et surtout une bonne dose de patience. Pour éviter les erreurs courantes lors d’une telle rénovation, voici quelques conseils à suivre :

• Évitez le surponçage : si vous poncez trop votre parquet, cela risque de le fragiliser en creusant la couche supérieure du bois. Il est donc préférable d’utiliser un papier abrasif avec un grain fin pour poncer légèrement toutes les surfaces.

• Ne négligez pas l’examen initial : avant toute chose, vous devez repérer les zones endommagées ou usées.

• Choisissez bien vos produits : utilisez des vernis adaptés à votre type de sol (massif ou contrecollé) ainsi que des huiles naturelles pour garantir une longue durabilité sans altération ni jaunissement au fil du temps.

• Respectez les recommandations techniques : ne prenez pas la décision hâtive quant aux choix liés à la restauration ou au reconditionnement du plancher car chaque étape doit être respectée dans son intégralité comme indiqué précédemment, soit nettoyage complet puis ponçage suivi par traitement adéquat, hormis s’il y a besoin spécifique après examen objectif.

• Assurez-vous que le support soit stable avant tout travail : il s’agit là d’un aspect primordial dans toute forme de travaux qui affectent la structure même du bâtiment. Effectivement, si le support n’est pas sûr et stable, cela pourrait causer plus tard des problèmes graves autant pour vous que pour votre bâtiment.

• Ne relogez pas immédiatement les meubles : vous devez laisser le sol sécher complètement avant d’y remettre vos meubles. Certains produits nécessitent plusieurs heures voire quelques jours pour se fixer correctement, soyez donc patient.

Rénover un parquet peut être une entreprise longue et difficile si l’on ne possède pas les compétences requises, mais en suivant ces conseils avisés, la tâche sera plus facile et moins coûteuse.