Tronçonneuses électriques vs thermiques : comment faire le bon choix ?

142

Vous souhaitez sélectionner une tronçonneuse pour vos projets de coupe et d’entretien ? Vous pouvez opter pour un modèle électrique ou thermique. Chaque appareil présente ses propres avantages et inconvénients. Ainsi, quels sont les critères à prendre en compte pour choisir le dispositif qui vous convient ?

Les différences clés entre les tronçonneuses électriques et thermiques

Il existe quelques différences entre les tronçonneuses électriques et thermiques. Elles résident principalement dans leur source d’alimentation, leur puissance et leur mobilité. Voici un aperçu détaillé.

A lire en complément : Quel harnais antichute choisir en fonction de son activité professionnelle ?

Tronçonneuses électriques

Comme leur nom l’indique, ces appareils sont alimentés par l’électricité, généralement via une batterie rechargeable ou une prise secteur. Cette alimentation les rend plus écologiques.

Ces types de tronçonneuses ont habituellement une puissance inférieure aux modèles thermiques. En revanche, et comme Matijardin le démontre, ils sont très légers et compacts, ce qui les rend plus faciles à manœuvrer et à transporter, notamment dans des endroits difficiles.

A lire également : IDmarket : la boutique idéale pour l’achat de tous vos matériels de bricolage

Tronçonneuses thermiques

Ces tronçonneuses fonctionnent à l’aide d’un moteur à combustion interne alimenté par de l’essence. Cette source d’alimentation les rend plus puissantes, mais également plus polluantes. Ces appareils offrent une plus grande autonomie et une plus grande mobilité. Ils sont plus pratiques pour les tâches en extérieur où l’accès à l’électricité est limité. Ils génèrent davantage d’émissions de CO2 et sont plus bruyants.

Évaluez vos besoins : quel type de tronçonneuse est adapté à vos projets ?

Avant de prendre une décision, vous devez évaluer vos besoins spécifiques en matière de coupe de bois. Si vous prévoyez de réaliser des travaux lourds sur de gros arbres, une tronçonneuse thermique pourrait être le meilleur choix en raison de sa puissance. Elle est également idéale pour des coupes plus importantes et régulières.

En revanche, si vous avez des travaux plus légers à réaliser autour de votre maison ou de votre jardin et que vous appréciez l’absence d’émissions de CO2, le modèle électrique répondra mieux à vos attentes. Vous pouvez aussi vous en servir pour des tâches occasionnelles.

Tronçonneuse coupe bois travaux jardin

Considérations environnementales et coût d’exploitation : électrique vs thermique

Les tronçonneuses électriques sont souvent considérées comme plus respectueuses de l’environnement. En effet, elles ne produisent pas d’émissions nocives pendant leur utilisation.

De plus, elles ont tendance à être moins coûteuses à exploiter à long terme, car elles ne nécessitent pas l’achat de carburant. Les coûts de l’électricité pour charger la batterie sont généralement inférieurs. De même, elles demandent peu d’entretien. Elles ont moins de pièces mobiles et ne requièrent pas de changement d’huile ou de filtres à air. Elles ont également une durée de vie plus longue.

En revanche, les modèles thermiques ont un impact significatif sur l’environnement. Leur coût d’exploitation est plus élevé en raison du prix de l’essence et de l’huile pour les faire fonctionner. Elles exigent plus de travaux de maintenance, ce qui entraîne des frais supplémentaires.

Comment entretenir votre tronçonneuse ?

Après chaque utilisation, nettoyez soigneusement votre équipement pour éliminer la poussière, la saleté, les copeaux de bois et les résidus de sève. Surveillez la tension de la chaîne et ajustez-la si nécessaire pour garantir un fonctionnement sûr et efficace de l’appareil.

Pour les modèles thermiques, effectuez régulièrement l’entretien du moteur selon les recommandations du fabricant. Lorsque vous ne l’utilisez pas, stockez votre appareil dans un endroit sec et bien ventilé, à l’abri de l’humidité. Assurez-vous de vider le réservoir de carburant et de lubrifiant avant de ranger l’équipement pour une longue période.