Tout savoir sur la ventilation mécanique contrôlée (VMC)

1313
VMC

Pour aérer une maison, de nombreux dispositifs sont proposés sur le marché. Ils favorisent de différentes manières la purification de l’air intérieur. La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est l’un de ces dispositifs qui vous permettent de profiter de l’air pur dans une maison. Découvrez ici l’essentiel sur la VMC.

À quoi sert une VMC ?

Le système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) est un dispositif de ventilation à installer dans sa maison. Son rôle est de renouveler l’air ambiant. La VMC est mécanique et ne nécessite pas l’ouverture des fenêtres. Grâce à un dispositif électrique, elle aspire l’air intérieur pollué et la rejette à l’extérieur. Elle libère ainsi votre environnement intérieur des composés organiques volatils dangereux pour la santé. Ceux-ci peuvent entrainer des irritations et diverses allergies. De même, les mauvaises odeurs et l’humidité sont efficacement évacuées.

Lire également : Le lombricomposteur peut être installé à l’intérieur

Ainsi purifiée, votre habitation sera protégée des moisissures qu’on observe dans les points d’eau. L’air frais de l’extérieur pénètre les différentes pièces pour le plus grand bien des occupants. Il est alors très bénéfique d’installer une VMC sans sa maison. Vous pouvez recourir à une entreprise d’installation de VMC à Vannes pour doter votre logement d’un tel dispositif si vous êtes dans cette ville.

Quels sont les différents types de VMC ?

On distingue principalement deux types de ventilation mécanique contrôlée. Il s’agit de la VMC simple flux et la VMC double flux.

A voir aussi : Pourquoi faire le choix du béton ciré ?

La VMC simple flux

La VMC simple flux est le modèle le plus couramment installé. Très accessible, son prix est ce qui attire le plus les propriétaires. Pour remplir sa mission, elle est constituée d’un moteur placé dans les combles ou le faux plafond. Ce dernier est relié à des gaines d’évacuation qui disposent de bouches d’extraction. Celles-ci sont placées dans les espaces d’eau pour extraire l’humidité et les mauvaises odeurs.

L’air pollué transite par les gaines pour arriver au niveau du bloc moteur avant d’être rejeté vers l’extérieur. Les entrées d’air de la VMC quant à elles sont mises au-dessus des fenêtres dans les salles à vivre. L’air saint de l’extérieur sera ensuite propagé à l’intérieur. Une ventilation mécanique contrôlée simple flux peut être autoréglable, soit hygroréglable.

La VMC double flux

La VMC double flux est le système le plus performant. Avec ce dispositif, vous n’aurez pas besoin d’installer des entrées d’air par-dessus les fenêtres. Il suffit d’en installer une seule sur le toit de la maison pour profiter d’un confort optimal. Cependant, ce modèle ne fait pas que renouveler l’air ambiant. Il récupère également l’énergie dans l’air souillé de la maison. Cette énergie sera ensuite transmise dans l’air frais qui pénètre. Ceci est rendu possible grâce à un échangeur thermique et de deux systèmes de gaines distincts.

La VMC double flux débarrasse l’air entrant des particules fines grâce à des filtres. Elle est considérée comme l’un des systèmes de ventilation les plus écologiques.

Combien coûte l’installation d’une VMC ?

Plusieurs facteurs sont pris en compte pour déterminer le coût de l’installation d’une VMC. Ainsi, le prix peut varier selon le modèle de ventilation mécanique que vous désirez installer. La surface de votre habitation est aussi un paramètre très important. Pour la fourniture et la pose d’une VMC simple flux, comptez entre 350 et 600 euros. Dans le cas d’une VMC double flux, vous pourrez débourser 200 euros pour en bénéficier.

Quels sont les avantages d’une VMC par rapport à une ventilation naturelle ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) présente de nombreux avantages par rapport à une ventilation naturelle. Elle permet un renouvellement constant de l’air intérieur, assurant ainsi une meilleure qualité de l’air dans les espaces habités. Contrairement à la ventilation naturelle qui dépend des conditions climatiques extérieures, la VMC fonctionne indépendamment de ces dernières et assure donc une ventilation régulière tout au long de l’année.

En plus d’améliorer la qualité de l’air, la VMC contribue aussi à réduire les nuisances sonores provenant de l’environnement extérieur. Effectivement, grâce aux systèmes d’insonorisation intégrés dans certains modèles de VMC, vous pourrez profiter d’un espace calme et apaisant loin des bruits extérieurs.

Un autre avantage majeur est que la VMC permet aussi d’économiser sur les dépenses énergétiques liées au chauffage et à la climatisation. En extrayant efficacement l’humidité et en évacuant les polluants tels que le CO2 ou encore les odeurs désagréables, elle favorise un meilleur confort thermique dans votre logement. Cela se traduit par des économies substantielles sur vos factures énergétiques.

Il faut bien souligner que, contrairement à une ventilation naturelle qui peut être source d’infiltrations parasites pouvant causer des problèmes structurels tels que les moisissures ou encore le développement des insectes nuisibles, la VMC garantit une hygiène optimale en prévenant ces risques potentiels.

Il faut bien noter que la VMC offre une solution pratique et facile à entretenir. Les filtres intégrés permettent de retenir les particules fines présentes dans l’air, ce qui facilite grandement leur nettoyage régulier.

En optant pour une ventilation mécanique contrôlée (VMC), on profite de nombreux avantages par rapport à une ventilation naturelle : amélioration de la qualité de l’air intérieur, réduction des nuisances sonores, économies d’énergie, prévention des problèmes structurels et facilité d’entretien. Il s’agit donc d’une solution efficace et durable pour assurer un environnement sain et confortable au sein de votre habitat.

Comment entretenir et nettoyer sa VMC pour assurer son bon fonctionnement ?

L’entretien régulier de votre ventilation mécanique contrôlée (VMC) est essentiel pour garantir son bon fonctionnement et assurer une qualité d’air optimale dans votre logement. Voici quelques conseils pratiques pour entretenir et nettoyer efficacement votre VMC.

Pensez à bien vérifier votre VMC afin de vérifier qu’il n’y ait pas d’obstructions ou d’accumulation excessive de poussière. Vous pouvez utiliser un chiffon sec ou une brosse douce pour retirer délicatement toute saleté qui pourrait s’être accumulée sur les bouchons d’aération ou dans le conduit.

Pensez à bien entretenir votre VMC. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour réaliser un entretien approfondi afin d’assurer un fonctionnement optimal de votre VMC.