Comment choisir ses conduits de cheminée ?

43
Comment choisir ses conduits de cheminée ?

D’une manière générale, le rôle d’un conduit de cheminée est de maintenir un tirage constant tout en assurant une évacuation sûre des produits de combustion. Il doit être en bon état, mécaniquement stable, étanche au gaz, résistant à la corrosion et à la température. Pour être plus précis, le conduit de cheminée doit être adapté aux exigences techniques de l’appareil raccordé. 

Pourquoi faut-il respecter la règlementation ?

Les directives d’installation des conduits de fumée desservant les appareils de combustion comme les chaudières, les foyers ouverts et les poêles sont décrites dans la norme NF DTU 24.1, “Travaux de fumisterie”. Elles sont sans limitation de puissance et s’appliquent à tous les types de combustibles courants, y compris les liquides (GPL, fioul), les gaz (gaz naturel) et les solides (bûches de bois, briquettes, pellets et copeaux forestiers). Poursuivez la lecture de cet article pour plus de détails sur les conduits de cheminée. Ces directives désignent les différentes parties des conduits en métal ou en maçonnerie. Elles sont classées en fonction de plusieurs facteurs, notamment la température des fumées à prendre en compte, la pression du tirage, la résistance aux condensats, à la corrosion et au feu de cheminée. La distance de sécurité à respecter par rapport aux matériaux combustibles les plus proches est incluse dans le dernier point.

A lire également : Comment installer Jeedom sur un Rapsberry PI ?

Quels sont les types de conduits existants ?

Les conduits métalliques à simple, double ou triple paroi sont disponibles en version flexible ou rigide pour une nouvelle maison. Les versions à simple paroi sont généralement utilisées dans les chaufferies ou pour doubler les conduits en maçonnerie qui ne respectent pas les règles d’installation. Les conduits à simple paroi permettent de raccorder l’appareil au plafond. Les versions à deux parois métalliques ont deux options : elles sont concentriques (où un espace d’air annulaire sépare les deux conduits) ou isolées (où un matériau isolant est intégré entre les deux parois métalliques).

A découvrir également : Quel bac de lavage pour mieux satisfaire vos clients ?